Mon compte Mon compte Contact Version en


La naissance du concept de patrimoine en Chine, XIXe-XXe siècle


(Date d'édition : 01-09-2003)
Auteur(s) : Zhang Liang
Aire géographique culturelle : Chine
Editeur : Edition Recherches / Ipraus
Site : Site web des Editions Recherches, 17, impasse Mousset ­ 75012 Paris, Tél. 01 44 74 04 01 ­ Fax 01 44 74 04 22
Collection : Archithèses, en coédition avec l¹Ipraus.
Nombre de pages : 288, 65 illustrations N/B
Prix : 29€
ISBN : 2-86222-047-7

Contacter l'auteur de cet ouvrage

Dans la civilisation chinoise, le culte de la mémoire prend souvent des formes qui n¹accordent pas aux constructions prestigieuses des temps révolus la même déférence que celle qui a conduit l¹Europe moderne à inventer la notion de patrimoine.
Le livre de Zhang Liang s¹attache à dévoiler et à comprendre les liens profonds et originaux qui unissent les Chinois à leur architecture ancienne et au patrimoine national. L¹auteur, à travers des exemples historiques prestigieux et des analyses précises de cas de restauration urbaine, trace une histoire vivante des rapports conflictuels qui ont opposé, durant tout le vingtième siècle, les défenseurs d¹une conservation rigoureuse du patrimoine architectural chinois et les « modernes » qui, poussés par la ferveur politique, ont préféré sacrifier les traces du passé pour mener la Chine vers le futur.
Evoquant des figures importantes comme Zhu Qiqian ou Liang Sicheng, l¹auteur nous montre le long combat, plus que jamais d¹actualité pour Pékin, pour la défense et le respect des constructions anciennes et la reconnaissance d¹un urbanisme modéré sachant adapter les caractéristiques architecturales traditionnelles aux exigences de l¹urbanisme moderne.

Zhang Liang, né à Shanghai, est architecte et urbaniste. Membre du Réseau de la recherche sur les métropoles d¹Asie-Pacifique architecture et urbanisme comparés, il enseigne à l¹École d¹architecture de Paris-Belleville.

Sommaire

Introduction
Authenticité et éternité
Le culte du souvenir et le goût de la ruine
Les évolutions

Chapitre I
La modernité urbaine et la question du monument
L’avènement du pittoresque à l’occidentale
La curiosité et l’engouement
Le complexe des Palais européens
La diffusion : Treize comptoirs occidentaux

Modernité urbaine et idéologies

Nationalisme et culturalisme
De l’ancien régime à la nouvelle instauration : préparation à la modernité urbaine de la Capitale
Le règlement urbain, la municipalité et les travaux publics

Sacrifice du monument et conscience du patrimoine
De l’« autel du Dieu du Sol et des Céréales » au Parc public central
De la porte Zhengyang à la place Qianmen
L’éveil de la conscience

Chapitre II
L’instauration d’un « monument historique » chinois
La Société d’études sur les constructions chinoises (1930-1946)
La découverte des « traités » de construction chinoise
Les travaux : enquêtes et relevés

Liang Sicheng : conceptualisation du monument historique chinois
Formes historiques et évolution stylistique
Structure et système de construction
Méthode d’identification
L’authenticité du monument historique
Zhengjiu rujiu : nouveau concept de restauration

Architecture identitaire : transmission intentionnelle
L’origine de la forme intrinsèque de l’architecture chinoise
La création du monument nationaliste : Lü Yanzhi

Chapitre III
Précocité du patrimoine urbain
Patrimoine urbain en question : la nature de la ville de Pékin (1950-1953)
Patrimoine urbain contre « ville industrielle »
« Ville socialiste » contre « ville musée »

Patrimoine urbain : protection et destruction
La ville ancienne et la ville nouvelle
Naissance d’une définition du patrimoine urbain

La nouvelle forme de vandalisme et le crépuscule du culturalisme
Les remparts
Les arcs commémoratifs urbains
Le pont de la « Mer du Nord »
La paire de pagodes des Jin

Chapitre IV
L’invention du concept de « Ville célèbre d’histoire et de culture »
Désir de modernisation et protection
Politique d’urbanisation dans la réforme urbaine des années 1980
Critiques et idéaux architecturaux

Du concept de « Ville célèbre d’histoire et de culture »
« Fengmao » : critère principal
Problème d’identification
« Préservation » ou « protection »

La méthode de Plan de protection : analyse de la structure historique
L’initiative méthodologique : analyse des villes d’eaux et de montagnes
La tentative de théorisation

Les commentaires sur le projet de Liuli chang
Interprétation de l’histoire
Situation du patrimoine urbain
Les leçons des critiques

Chapitre V
Du Plan de protection des Villes célèbres
à la pratique de « réhabilitation » des secteurs historiques
La politique de « Rénovation urbaine » de la capitale
Le désir de changement de l’état urbain
Le paradoxe
Nouvelle tension : l’intérêt « public » ou « privé »

De la « Ville célèbre d’histoire et de culture »
à la « Zone de protection du patrimoine historique et culturel »
Approche critique du concept de Ville célèbre
Approche méthodique de la conception

Les plans de protection de Tunxi (1985-1995)
Forme urbaine et typologie d’architecture de Tunxi
Le plan en 1985
Le plan en 1993
Le plan de 1995, échantillon du règlement national

Problématique de restitution urbaine :
le programme de Ju’er Hutong, Pékin 1987-1996
Enquêtes et plan d’opération
Modèle architectural du « nouveau logement à cours » et forme urbaine
Le statut de la cour
Schéma du modèle

Conclusion

Chronologie des faits, textes et « événements »
relatifs au champ patrimonial, 1867-2000

Bibliographie









 Ouvrages

Le site européen
du Réseau Asie
Version Imprimable

Création site internet